Du lundi au vendredi9h-17h
Notre agenceOrchies, Hauts de France
Nous suivre sur les réseaux sociaux

Le burn out ou la maladie du succès

Beaucoup de gens pensent que le stress est l’apanage des salariés : mais dans les faits, c’est une réalité qui touche tous les actifs. Pour être performant, il faut savoir gérer son stress. Mais comment faire pour maîtriser son stress ? Comment savoir si on a un problème de burn-out ? Comment savoir si on est en manque de sommeil ?

1. Les causes du burn out

 

Le burn-out est une maladie très répandue dans notre société actuelle. Sa cause principale réside dans le fait que nous sommes tous des êtres qui aspirent à la performance. Le burn-out est une forme extrême de stress, qui peut ainsi se définir comme l’épuisement professionnel. C’est un état psychologique et physique, qui se développe au fil du temps. Il n’y a pas de déclencheur précis, mais plutôt un ensemble de causes qui s’additionnent.

Si vous remarquez que vous êtes très fatigué, que vous avez des troubles de sommeil, que vous ne vous sentez plus à l’aise dans votre travail, que vous avez de nombreuses difficultés relationnelles et que vous en faites parfois trop… Alors il est peut-être temps pour vous de faire un check-up.

En effet, le burn-out n’est pas une maladie grave : c’est une forme d’épuisement professionnel.

Il est souvent la conséquence de plusieurs facteurs :

– un travail très prenant,

– ou des objectifs non atteints,

– ou un manque de reconnaissance,

– ou une trop grande autonomie,

– ou des heures supplémentaires répétées.

La reconnaissance et le feedback positif sont des facteurs déterminants pour atteindre une bonne santé mentale au travail. Un sentiment d’incomplétude dans son travail nous conduit à l’épuisement professionnel. Le manque de reconnaissance, le manque de sens, deux facteurs clés qui conduisent à un burn-out.

Un bon manager doit être attentif aux éléments suivants :

– La reconnaissance et le feedback positif sont des facteurs déterminants pour atteindre une bonne santé mentale au travail.

– Le manque de reconnaissance, le manque de sens, deux facteurs clés qui conduisent à un burn-out.

– Les managers ont une responsabilité dans la santé mentale de leur équipe : il s doivent encourager une bonne communication pour que les salariés puissent exprimer leurs attentes et leurs besoins à l’égard de leur manager.

– Les managers ont une responsabilité dans la santé mentale des salariés : ils doivent encourager une bonne communication pour que les salariés puissent exprimer leurs attentes et leurs besoins à l’égard de leur manager.

– Il est important d’aider les salariés à identifier leurs forces, et de les soutenir dans leur développement professionnel.

 

2. Les conséquences du burn out sur le plan de la santé

 

Les symptômes du burn out sont multiples : fatigue, dépression, anxiété, insomnie, céphalées, douleurs musculaires, ralentissement du rythme cardiaque. Les psychologues ont démontré l’existence d’un lien direct entre le stress au travail et l’apparition de maladies de longue durée (diabète, maladies cardio-vasculaires).

Le burn out est une maladie professionnelle reconnue dans certains pays (Allemagne, Japon) mais pas en France. Les premières études ont été menées aux États-Unis, puis en France par le Pr. Leclerc, à l’initiative de l’Association Française de Médecine du Travail, en collaboration avec l’Association Nationale de Prévention en Santé au Travail.

Les conseils aux managers

Les managers doivent réaliser que le burn out est une maladie professionnelle et doivent donc être formés à cette problématique :

– La santé mentale au travail est un enjeu majeur.

– Les risques liés au burn out sont multiples : dépression, suicide, maladie de longue durée, accidents de travail.

Les conseils aux salariés

Tous les salariés doivent être formés aux signes avant-coureurs du burn out :

– Les difficultés relationnelles au travail (voir le chapitre « Comment se faire des relations »).

– Le défaut de reconnaissance et d’intérêt pour le travail.

– Un manque d’estime de soi.

Les conseils aux syndicats

– Un burn out est une maladie professionnelle. Le salarié doit être pris en charge par le médecin du travail.

– Si le salarié est dépressif, il faut qu’il consulte un médecin.

Les conseils aux chefs d’entreprise

La prévention du burn out est un enjeu économique majeur : moins de dépenses de médicaments, moins de dépenses de congés de maladie, moins de dépenses de formation.

La prévention du burn out est un enjeu social majeur : moins de dépenses judiciaires, moins de suicides.

La prévention du burn out est un enjeu éthique majeur : moins de préjudices pour la société.

Les conseils aux thérapeutes

– Le burn out est une maladie professionnelle. Les thérapeutes doivent être formés au burn out et être capables d’apporter une réponse psychothérapeutique adaptée.

– Le burn out est une maladie grave qui doit être traitée rapidement.

– Le burn out est une maladie professionnelle. Le thérapeute doit évaluer l’impact du burn out sur la santé du salarié et si nécessaire orienter le patient vers un médecin ou un psychiatre.

– La prévention du burn out est un enjeu éthique majeur.

 

3. Les causes du burn out chez les entrepreneurs.

 

Le burn out est une maladie professionnelle, elle n’est pas une fatalité. Le burn out survient lorsque les entrepreneurs ne réussissent pas à se donner les moyens d’être en équilibre entre leurs ambitions personnelles et leurs aspirations professionnelles. Les causes du burn out chez les entrepreneurs sont donc liées aux difficultés rencontrées par ceux-ci pour concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Pour certains entrepreneurs, la démarche entrepreneuriale est une façon d’exprimer leurs besoins personnels et leurs aspirations. Pour d’autres, l’entreprise est un moyen de réaliser leur rêve d’être enfin libre, ce qui leur permet de se donner les moyens d’atteindre leurs objectifs professionnels et personnels.

Pour d’autres encore, l’entreprise est un moyen de se donner les moyens de payer les dettes contractées pour faire des études supérieures. La motivation et la démarche entrepreneuriale varient en fonction des entrepreneurs et des moments de leur vie personnelle.

Pour certains entrepreneurs, l’entreprise est un moyen de réaliser leur rêve d’être enfin libre, ce qui leur permet de se donner les moyens d’atteindre leurs objectifs professionnels et personnels. Pour d’autres encore, l’entreprise est un moyen de se donner les moyens de payer les dettes contractées pour faire des études supérieures.

Les entrepreneurs ont besoin, plus que toute autre personne, de travail, d’activités et de vie sociale.

4. Les conséquences du burn out chez les entrepreneurs :

Les entrepreneurs ont besoin, plus que toute autre personne, de travail, d’activités et de vie sociale. Les entreprises impliquent des engagements financiers importants et représentent un investissement personnel important pour les entrepreneurs.

Les entrepreneurs sont aussi sensibles aux problèmes de santé mentale que tout autre travailleur.

L’Initiative entrepreneuriale est un projet pilote de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP) sur les troubles psychiques et l’entrepreneuriat. Ce projet a pour objectif l’identification des entrepreneurs en situation de précarité psychique et la mise en place d’un accompagnement spécifique.

La CCIP mène une réflexion sur le thème de la santé mentale, de la prévention et des risques psychosociaux auprès des entrepreneurs et un partenariat avec l’Assurance Maladie.

Troubles psychiques

Troubles psychiques, trouble anxieux généralisé, stress post-traumatique, burn out… autant de troubles qui peuvent être mis en relation avec le stress professionnel et l’entrepreneuriat.

La santé mentale est un enjeu majeur pour la société, et notamment pour les entrepreneurs. En effet, les entrepreneurs ont plus de risques de tomber dans un état de stress ou de burn out que les autres travailleurs, et leur santé mentale est donc plus facilement menacée.

Les entrepreneurs sont aussi sensibles aux problèmes de santé mentale que tout autre travailleur, et leur vie sociale est souvent faible. Ils sont ainsi plus exposés à des situations de stress dans leurs relations sociales, avec leur conjoint, et leurs enfants.

5. Comment se prémunir contre le burn out ?

 

Le burn out est caractérisé par un état de fatigue intense, du découragement et de l’épuisement. L’entrepreneur qui en est victime présente une perte de motivation, et peut avoir des difficultés de concentration, des insomnies, un état d’anxiété et une tendance à être irritable.

Si le burn out n’est pas pris en charge, il peut entraîner la dépression.

Pour se prémunir contre le burn out :

S’écouter : il s’agit d’apprendre à écouter son corps et son esprit. S’il y a un problème, il faut donc l’identifier et le résoudre.

Réduire son stress : cela passe par une meilleure gestion de son temps personnel et professionnel, mais aussi par des moments de détente et de récupération au quotidien.

S’investir dans des activités extérieures : l’entrepreneur doit trouver un temps pour se ressourcer et prendre du recul face à son travail.

Se lancer dans un nouveau projet : l’entrepreneur a besoin de voir ses efforts récompensés et se sentir utile. Il est donc important de mettre en place des objectifs à atteindre.

Communiquer avec les autres : si le burn out ne se soigne pas, s’il est pris en charge tôt, il peut être géré et guéri. L’entrepreneur doit donc faire part de ses problèmes à son entourage et apprendre à demander de l’aide.

Entreprendre une thérapie : le burn out se traite avec des thérapies cognitives et comportementales comme la thérapie d’acceptation et d’engagement.

S’occuper de soi : un entrepreneur ne doit pas négliger sa santé physique et mentale. Il doit prendre soin de lui et pratiquer une activité physique régulière. Manger sainement, dormir suffisamment, faire du sport et prendre du temps pour soi sont des choses essentielles à son bien-être.

Conseils pratiques :

Prendre du recul, s’isoler et se ressourcer en dehors de son entreprise.

Se faire aider par ses proches.

Se faire aider par un professionnel.

Exercer une activité physique régulière.

Prendre soin de sa santé mentale et physique.

Éviter de trop travailler.

Penser à la famille.

Conclusion

Nous l’avons vu, l’entrepreneuriat est un métier, un art et une passion. Mais plus qu’un métier, c’est un état d’esprit. En effet, l’entrepreneur doit être capable de s’adapter à toutes les situations, de prendre des risques calculés, d’être autonome et d’avoir une bonne capacité d’exécution. Il doit aussi être capable de gérer ses émotions et sa réussite personnelle.

L’entrepreneur doit aussi avoir la capacité de se remotiver constamment. En effet, il n’aura pas toujours la chance d’avoir un mentor pour le guider. Il devra donc être capable d’apprendre en permanence et d’anticiper ses besoins.

Une chose est sûre, l’entrepreneuriat est une passion. L’entrepreneur doit donc savoir gérer son entreprise avec son cœur et son cerveau.

Source de l’article : www.formateur-web.io

INSTANTS WEB AGENCYNotre agence
Donnez une nouvelle dimension à votre visibilité sur internet.
NOUS SUIVRESur les réseaux sociauxs
Découvrez notre actualité et celle du monde du web.

Tous droits réservés à Instants Web Agency.